ACTUALITES

ECTMIH 2019 réunira plus de 1 500 scientifiques et experts du monde entier. Le congrès fournit une plate-forme pour partager la recherche et l’innovation dans le domaine de la médecine tropicale et de la santé mondiale. Des contacts sont établis, les réseaux sont renforcés et de nouveaux partenariats sont formés. Cliquez sur ce lien pour
L’OMS a déclaré vouloir tester un vaccin antipaludique dans trois pays africains dès 2018. Les trois pays-test seront le Ghana, le Malawi et le Kenya. Le vaccin par injection nommé RTS-S pourrait sauver plusieurs milliers de vie. L’Organisation mondiale de la santé ambitionne de vacciner au moins 360.000 enfants africains contre le paludisme d’ici à
Paludisme, la guerre d’usure (9/10). La recherche avance malgré la portée encore limitée des procédés d’immunisation mis au point. C’était il y a tout juste un an. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) annonçait que le vaccin « RTS,S/AS01 », développé par l’ONG Path et le laboratoire GlaxoSmithKline et plus connu sous le nom de Mosquirix, ferait
Les spécialistes estiment que même si l’on obtenait un vaccin efficace à seulement 80 %, l’éradication du paludisme pourrait être envisagée. La lutte contre le paludisme est de celle qui mobilise des armées de chercheurs. En 1996, un vaste programme international était lancé, visant au séquençage génétique du principal parasite responsable de la maladie. En 2002, ses 14
Un vaccin contre le paludisme, à l’efficacité limitée, sera testé à grande échelle en Afrique à partir de 2018, a annoncé l’Organisation Mondiale de la Santé le 24 avril. 360.000 enfants bénéficieront d’une vaccination contre le paludisme d’ici à 2020. Le Kenya, le Ghana et le Malawi participent à la phase pilote de la mise en place du vaccin